Golf du Sart Association sportive - 5, rue Jean Jaurès -59650 Villeneuve d'Ascq -Tél. (33) 03-20-72-02-51
 
 
 
 
 
 

La presse en parle

LA PRESSE EN PARLE


Il a raconté le centenaire du Golf du Sart dans un album qui fera date


dimanche 19.09.2010, 05:16 - La Voix du Nord


 

LE VISAGE DU DIMANCHE JEAN-FRANÇOIS TOULEMONDE


Cent ans, dix-huit trous et toutes ses dents. A l'heure d'entamer un  nouveau siècle, le Golf du Sart organise un grand week-end festif et  jette un regard plein d'humour sur son histoire, sous la forme d'un  ouvrage original et décalé, concocté par le souriant président, Jean-François Toulemonde.     



Ne tournons pas autour du mat, comme une balle capricieuse infligeant  une horrible « virgule » (c'est à dire faire le tour du trou sans y  rentrer) au joueur déconfit. Oui, le golf est un sport d'initiés,  associé depuis toujours à un certain art de vivre et des valeurs  socialement identifiées.


Et alors ? Tout cela n'empêche pas la bonne humeur et  l'ouverture progressive au plus grand nombre. Témoin l'histoire  séculaire du Golf du Sart, née dans les dévers de l'aristocratie,  poursuivie sous la férule inspirée de la bourgeoisie textile  roubaisienne avant de plonger joyeusement dans l'ère moderne. En  familles toujours, mais en conviant volontiers les « pièces  rapportées ».


Cette saga méritait d'être contée aux quelque 600 membres  actuels, non seulement pour laisser une trace, mais aussi pour permettre  aux nouveaux venus (environ 10 % de renouvellement chaque année) de  s'intégrer plus facilement. Car le Golf du Sart n'est pas qu'un simple  parcours, aussi verdoyant et subtil soit-il. Il incarne une part de  l'histoire de la métropole lilloise, malicieusement décrite dans un  album promis à une bel avenir :Sartourix et Metropolus. L'oeuvre, car  c'en est une, est le fruit de l'imagination fertile d'un personnage haut  en couleur. Dans la vraie vie, Jean-François Toulemonde affiche avec  bonhomie des origines plaisantes et réputées. Sourire facile et oeil qui  frise, le président du club, investi en 2006, ne pouvait laisser passer  l'occasion du centenaire sans marquer le coup. Une soirée dansante ?  Bien sûr ! Des compétitions qui réuniraient tous les adhérents du jeudi  au dimanche ? Et comment ! Mais ne fallait-il pas aller plus loin, dans  un registre, disons plus original ? « L'idée m'est venue comme une  évidence, s'anime Jean-François. Notre golf est comme un camp retranché  au milieu de la métropole, un îlot de calme et de verdure coincé entre  l'autoroute et l'urbanisation galopante. En clair, une sorte de village  gaulois ». Bon sang mais c'est bien sûr, la voilà, la bonne trouvaille :  raconter la glorieuse épopée à la manière d'Astérix et Obélix. Dans le  rôle de René Goscinny, mais aussi du héros Sartourix, Jean-François  Toulemonde égrène non seulement une foultitude d'anecdotes historiques  (par exemple comment la gendarmerie ambitionnait, en 1968, de récupérer  le fort sis au niveau de l'actuel départ du 12), mais parsème le récit  de gags et jeux de mots tout aussi savoureux. La réalisation, elle, est à  mettre au crédit d'Armand Boittiaux. Une jolie réussite qui, espérons  le, sortira du « camp lillois » pour s'ouvrir à tous les regards.


PAR LAURENT WATIEZ

villeneuvedascq@lavoixdunord.fr PHOTO LA VOIX 





Cent ans d'amour pour le golf au cœur de Villeneuve-d'Ascq


jeudi 25.02.2010, 05:08 - La Voix du Nord



VILLENEUVE-D'ASCQ A 40 ANSLOISIRSDEUX  GOLF


Créé en 1910, le golf du Sart a survécu à deux  guerres, une ville nouvelle, une autoroute, un métro... Mais pour ses  membres, la plus grande révolution, c'est l'accession de plus en plus  démocratique au « green ». Tout en gardant, cent ans après sa création,  les valeurs très
« british  » de ce sport de plein air.

En entrant dans le golf du Sart, on est envahi par la sérénité de  passer soudain de la ville à un vaste espace vert. Même si, depuis la  création du golf en 1910, tous les alentours ont changé. « On se sent un  peu cerné », plaisante Jean-Gabriel Tamboise, qui a présidé le club de  1994 à 2000. La ville nouvelle, l'autoroute, le métro, ont poussé les  membres successifs à s'adapter.

Démocratisation du golf


Des mutations qui ont suivi  celles du sport. Pour les décrire, Jacques Laporte, le membre du comité  en charge des bâtiments, raconte son parcours  : « Dans les années 1950,  quand je passais à vélo avec ma raquette de tennis sur le dos, on me  prenait pour un snob, se souvient-il.

Il se passe aujourd'hui pour le golf ce qui s'est passé pour le  tennis. » Quand ils relatent ces multiples changements, les deux  golfeurs saluent les compromis trouvés avec « la puissance publique »,  le terme qu'ils emploient pour désigner la mairie et la communauté  urbaine. L'autoroute les avait privés d'une partie du green  ils ont  récupéré l'ancienne route de Lille, pavée, qu'il a fallu remodeler. « Le  terrain est encore plus beau qu'avant », assure Jean-Gabriel Tamboise  avant de reconnaître que c'est aussi plus bruyant.   

Quelques années plus tard, le métro arrive. Le terrain est  réquisitionné pendant quatre ans pour faire des travaux de déblaiement.  Au final, le golf représente les trois quarts de la zone autour de  l'entrée. Re-discussions avec « la puissance publique ». « On a repris  un terrain de 7 ha en face, près de la ferme du Sart, contre celui aux  abords du métro », raconte Jean-Gabriel Tamboise. 

Les deux golfeurs assurent désormais que le terrain est perçu  comme un bel établissement de la métropole - un de ceux qui ont permis  d'attirer les cadres dans une région sinistrée (voir ci-dessous).


10 à 15 % de « turn-over »


Ils parlent aujourd'hui d'un  sport qui se démocratise, avec une école de golf de 130 jeunes. Sur les  600 membres du club, le turn-over(la rotation) est de 10 à 15 % par an -  des gens qui, comme Jacques Laporte, sont passés par le Nord pour des  raisons professionnelles. Et qui poussent le Sart à continuer d'évoluer.  •


ANNE-GAËLLE BESSE
villeneuvedascq@lavoixdunord.fr PHOTO LA VOIX
 
Dernière modification : 19/03/2017
 
 
 

Terrain

Terrain Ouvert
->chariots autorisés
->Greens d'été
->Practice OUVERT
Voiturette autorisée